A la une

10 astuces pour TikTok

Echos Doc - lun, 01/28/2019 - 21:52
‘Le Blog du Modérateur’ (BDM) présente le fonctionnement, ce 25/01/19, de « TikTok« , le réseau social chinois qui permet aux utilisateurs de publier et partager des vidéos courtes, particulièrement populaire chez les adolescents. Lien
Catégories: A la une

Urgent : La région Occitanie recrute...

Interdoc - lun, 01/28/2019 - 18:55

La région Occitanie recrute un chargé.e de veille-médiateur/documentaliste (catégorie A), pour un CDD de 6 mois.

Ce poste, en relation étroite avec le service presse du cabinet, aura comme prinicpales missions : de réaliser et développer un produit documentaire à haute valeur statégique, d'élaborer un panorama de presse quotidien, d'animer un espace de documentation et de mener des actions actives aurprès des usagers.

Pour en savoir plus sur cette annonce, cliquez !

Catégories: A la une

Arrêtez de vous battre avec vos PDF : PDFelement vous permet de modifier vos PDF comme avec Microsoft Word

Archimag - lun, 01/28/2019 - 17:33
  • Microsoft Word est considéré par beaucoup comme le logiciel d'édition de documents standard, utilisé sur les campus comme au sein des entreprises. Avec une interface utilisateur simple, des fonctionnalités simples à utiliser et une compatibilité avec de nombreux autres produits bureautiques, il n’est pas étonnant qu’il soit si populaire. De nombreux professionnels se sentent encore plus à l'aise avec les fichiers Word que les fichiers PDF et souhaitent donc pouvoir modifier leurs fichiers PDF dans Word.

    [...] Lire la suite de cet article sur Archimag.com
  • Catégories: A la une

    Nouvelle version de Analytics Academy de Google

    Echos Doc - lun, 01/28/2019 - 12:12
    ‘Arobasenet.com’ présente, ce 24/01/19, « Analytics Academy », plate-forme pour apprendre à utiliser les outils de mesure de Google grâce à des cours en ligne gratuits (en français), récemment profondément remaniée. Lien
    Catégories: A la une

    Alice Bernard, nouvelle présidente de l'ABF

    Archimag - lun, 01/28/2019 - 10:16
  • Elue à la tête de l'Association des bibliothécaires de France, Alice Bernard succède à Xavier Galaup.

    L'Association des bibliothécaires de France a élu Alice Bernard à sa tête pour un mandat de deux ans.

    Chargée du numérique au sein de la médiathèque de Cangé Saint-Avertin (Indre-et-Loire), Alice Bernard a notamment travaillé sur l'impact du numérique sur le métier de bibliothécaire : ressources numériques, lecture numérique, jeu vidéo, réalité augmentée... Elle succède à Xavier Galaup qui occupait la présidence de l'ABF depuis 2016.

    Nouveau Bureau national

    L'Association des bibliothécaires de France s'est également dotée d'un nouveau Bureau national : Stéphane Dumas vice-président, Loriane Demangeon vice-présidente, Chantal Ferreux secrétaire, Lisa Ferrer secrétaire adjointe, Sébastien Lagarde secrétaire adjoint, Agnès Garrus trésorière et Martine Scius trésorière adjointe.

    [...] Lire la suite de cet article sur Archimag.com
  • Catégories: A la une

    Goossips : Nom de Domaine, Index Mobile First et Recherche d’Images

    Abondance (Olivier Andrieu) - lun, 01/28/2019 - 08:41

    Quelques infos sur Google et son moteur de recherche, glanées ici et là de façon officieuse ces derniers jours, avec au programme cette semaine quelques réponses à ces angoissantes questions : Google sait-il qu'un nom de domaine a été racheté et, dans ce cas, met-il en place des traitements spécifiques ? Le plus dur commence-t-il […]

    L’article Goossips : Nom de Domaine, Index Mobile First et Recherche d’Images est apparu en premier sur Abondance.

    Catégories: A la une

    Internet : aliénation ou émancipation ?

    Affordance (Olivier Ertzscheid) - dim, 01/27/2019 - 20:29

    C'est l'histoire de rencontres. Et de proximités. Un coup de téléphone et une invitation à venir parler d'internet et du web devant une caméra en mode tranquille. On enregistre, on sait que c'est pour un documentaire. Il y a Delphine qui pose des questions et Ludovic qui tient la caméra. Cela dure un petit moment. Un assez long moment. Après on prend vite fait un café et puis chacun repart à ses activités. On sait que c'est pour un documentaire mais on ne sait pas pour quand, ni quelle forme cela prendra. Encore des rencontres à caler, des rendez-vous à prévoir. On verra bien. Et puis quelques mois plus tard, il est là, ce documentaire. Et il s'appelle : "Internet, aliénation ou émancipation". 

    Dix chapitres pour répondre à cette question. Un documentaire réalisé par Delphine Blanchard et Ludovic Renou.

    Alors je vous préviens, si vous ne m'aimez pas il ne faut pas aller regarder ce documentaire parce que j'y suis vraiment très présent à l'écran. Vraiment.

    Le documentaire est construit à partir du montage d'une petite dizaine d'entretiens, principalement avec des acteurs de l'internet associatif. Et donc nonobstant ce que j'y raconte, je vous le conseille vraiment parce qu'il prend le temps de recueillir la parole des personnes interrogées, et de développer un point de vue qui reste équilibré tout en étant clairement militant.

    Et qu'à ce titre et quel que soit son avenir et son succès que j'espère planétaire, il est déjà une remarquable ressource pédagogique à destination de citoyens curieux.  

    Disponible en ligne sur Youtube (et très bientôt sur Framatube).

    Catégories: A la une

    Calendrier du ministère de la Culture

    Nouvelle date au calendrier des concours et examens pro du ministère de la Culture publié le 25 janvier 2019 : examen professionnel CED au titre de 2018 – inscriptions du 7 mars au 14 avril 2019. Et toujours rien pour … Lire la suite →
    Catégories: A la une

    La Lettre CoopIST n°9 (janvier 2019)

    Echos Doc - ven, 01/25/2019 - 18:17
    LaLIST signale, ce 24/01/1³9, la publication de la Lettre CoopIST n°9 (janvier 2019) avec au sommaire : Rendre public son projet d’article sur un site de preprints; Rédiger et publier un data paper ; Citer un jeu de données scientifiques; Mesurer l’impact des données de la recherche. Lien
    Catégories: A la une

    Diffusion et distribution du livre dans les Hauts-de-France

    Echos Doc - ven, 01/25/2019 - 18:17
    La FiLL signale, ce 23/01/19, la mise en ligne des résultats d’une étude de l’Agence régionale du Livre et de la Lecture (AR2L) sur la diffusion et la distribution du livre en région Hauts-de-France (données 2015-2016). Lien
    Catégories: A la une

    Les logiciels métier destinés aux bibliothèques 2019

    Echos Doc - ven, 01/25/2019 - 18:17
    Tosca consultants a mis en ligne, ce 23/01/19, les résultats de son enquête annuelle (2019) de marché portant sur les logiciels métier destinés aux bibliothèques. Lien
    Catégories: A la une

    De nouvelles règles pour le partage des données du secteur public en Europe

    Echos Doc - ven, 01/25/2019 - 18:17
    La Commission européenne signale, ce 22/01/19, que le  Parlement européen, le Conseil de l’UE et  la Commission sont parvenus à un accord sur une directive révisée qui facilitera la mise à disposition et la réutilisation des données du secteur public en Europe. Lien
    Catégories: A la une

    Si c'est pourri c'est que t'es pas le bon produit (ma réponse à Mark Zuckerberg).

    Affordance (Olivier Ertzscheid) - ven, 01/25/2019 - 13:26

    Mark Zuckerberg vient de se lancer dans une grosse campagne de communication en publiant une tribune simultanément dans plusieurs très grands journaux dont Le Monde ou le Wall Street Journal. Elle est intitulée : "Je souhaite clarifier la manière dont Facebook fonctionne."

    Il y rappelle avec raison une première vérité qui est que le métier de Facebook n'est pas de vendre des données personnelles à des annonceurs mais de permettre à des annonceurs d'accéder à un ciblage très fin d'audience pour l'affichage de leurs publicités. La nuance est de taille et je le dis sans aucune ironie. 

    Mais pour le reste, comment dire ... 

    D'abord il indique qu'il ne changera pas de modèle économique. Et que la publicité continuera donc d'être l'alpha et l'oméga. Sur cette base il est évident que Facebook ne peut que continuer de s'enfoncer dans une série de scandales qui finiront probablement par avoir la peau de la plateforme dont la charte graphique bleue commence déjà à convoquer l'image de sa propre suffocation. Je l'ai déjà écrit et expliqué, sur la base du modèle économique actuel et de l'architecture technique qui le sert, toutes les logiques d'exposition et de circulation de contenus sont biaisées et entretiennent et maximisent les effets de polarisation et autres Fake News. Je reste donc convaincu que la seule issue - pour Facebook - est de basculer dans un modèle payant. Comme le font d'ailleurs de plus en plus les grosses plateformes (Youtube Red par exemple). Et qu'il finira par le faire mais qu'il a encore besoin d'un ou deux scandales planétaires pour s'en convaincre. Et qu'il sera alors peut-être trop tard

    Ensuite il explique que si c'est pourri c'est que tu n'es pas le bon produit. Plus précisément ce que dit Zuckerberg c'est que si l'expérience utilisateur est pourrie (publicités inappropriées, contenus viraux, promiscuités toxiques, etc.) c'est que l'utilisateur fait mal son boulot.

    C'est son "Yes we you Can" à lui, tendance culpabilisante. Je (le) cite et je souligne :

    "Sur nos services, vous pouvez gérer les informations que nous utilisons pour vous montrer des publicités, et vous pouvez empêcher n’importe quel annonceur de vous atteindre. Vous pouvez savoir pourquoi vous voyez une réclame, et modifier vos préférences pour voir celles qui vous intéressent. Vous pouvez également utiliser nos outils de transparence pour voir les différentes publicités qu’un annonceur diffuse auprès d’autres personnes."

    Histoire de faire passer la pilule de la mauvaise foi il ajoute pour la forme que c'est quand même peut-être aussi un peu la faute des équipes d'ingénieurs et de l'intelligence artificielle présidant à l'organisation du Newsfeed qui est bien sûr "toujours imparfaite".

    "Ces contenus inappropriés peuvent parfois rester sur nos services pour une seule raison : les équipes et les systèmes d’intelligence artificielle sur lesquels nous nous appuyons pour les examiner ne sont pas parfaits. Nous n’avons aucun intérêt à les ignorer. Nos systèmes continuent d’évoluer et de se perfectionner."

    Mais bon. C'est quand même surtout la faute de ces débiles d'utilisateurs qui ne se servent pas des toutes ces potentialités que la plateforme met à leur disposition. Comme résolution pour l'année prochaine je suggère à Mark Zuckerberg d'apprendre le français et, dans la foulée, d'aller lire "Dans l'internet des familles modestes" de Dominique Pasquier. Il y apprendra plein de choses. Parce que bien sûr "Yes we can" Mark. C'est vrai. "Yes we can" mais "No we won't do it mostly and you know it perfectly". On peut "gérer des trucs", "empêcher d'autres trucs", "savoir des trucs", on peut le faire. Mais la plupart du temps on ne le fait pas. J'ai déjà traité mille fois sur ce blog la question du "pourquoi on ne le fait pas" (ou alors pas régulièrement, ou pas complètement) et j'insiste encore une fois sur le fait que Dominique Pasquier démontre remarquablement pourquoi certains d'entre nous le feront encore moins que d'autres au regard de la sociologie et d'une approche "de classe" des usages du web. Ne serait-ce que sur la question de la "privacy". Rappel : 

    "Dominique Pasquier montre à quel point ce rapport à la promiscuité et donc à l'intimé et au "privé" (ou à la "vie privée") est très différenciant dans les usages des familles modestes : "Les familles disposent bien souvent d’une seule adresse mail partagée. C’est un moyen de tenir un principe de transparence familial… (et de surveillance : une femme ne peut pas recevoir de courrier personnel). Ce principe de transparence se retrouve également dans les comptes Facebook, dans les SMS … La famille intervient sur les comptes de ses membres, on regarde les téléphones mobiles des uns et des autres. On surveille ce qu’il se dit. Les familles modestes ne voient pas de raison à avoir des outils individuels."

    Pawel Kuczynski

    Facebook est une architecture technique au service d'une fonction supposément sociale. C'est à l'architecture technique de s'adapter à la fonction sociale qu'elle prétend servir et non aux utilisateurs de la fonction sociale de vérifier qu'elle fonctionne correctement à chaque fois qu'ils s'en servent. Quand j'utilise un dispositif ou un objet technique en tant, précisément, qu'utilisateur, je ne vérifie pas son état avant chaque usage. Je ne relis pas les règles de déontologie du CSA à chaque fois que je regarde la télé. Je ne vérifie pas les commandes de direction de mon véhicule à chaque fois que je le prends pour me rendre au travail, pas plus que je ne règle à chaque fois le parallélisme des pneus. Et quand quelque chose dysfonctionne ou risque de dysfonctionner dans le dispositif technique dont j'ai l'usage, c'est le dispositif technique qui m'en avertit, par exemple en faisant clignoter un quelconque voyant. Donc je répète : C'est à l'architecture technique de s'adapter à la fonction sociale qu'elle prétend servir et non aux utilisateurs de la fonction sociale de vérifier qu'elle fonctionne correctement à chaque fois qu'ils s'en servent.    

    Tout en disant - et c'est une bonne nouvelle s'il ne s'agit pas que d'un élément de communication - accepter l'idée de davantage de régulation (à propos du RGPD Zuckerberg écrit "Nous devons être clairs sur la façon dont nous utilisons les données, et les gens doivent avoir des choix clairs sur la façon dont ils veulent que leurs données soient utilisées. Nous pensons qu’une régulation d’Internet fondée sur ces principes serait bénéfique pour tous"), Facebook et Zuckerberg continuent pourtant de laisser reposer la charge d'application de la régulation sur les épaules de l'utilisateur. Ce qui est fondamentalement malhonnête et problématique.

    Le meilleur contrepoint à la tribune de Zuckerberg est peut-être cette interview de Caterina Fake, co-fondatrice de FlickR, qui dit notamment ceci : 

    "Au lieu d’assumer leur responsabilité, les entrepreneurs ont préféré prétendre qu’ils n’étaient pas coupables du comportement de leurs utilisateurs. En réalité, ils ne managent pas leur audience parce qu’ils se voient comme des médias sociaux et non pas comme des communautés en ligne. Ce choix est programmé. On peut prendre au pied de la lettre ce que disait Lawrence Lessig (...) : « Le code est la loi ». La loi, comme le code, crée la manière dont les gens interagissent les uns avec les autres. L’ancien responsable de la communauté de Flickr disait une chose très juste : « Ce que vous tolérez indique ce que vous êtes vraiment ». Donc si votre code tolère le sexisme, vous êtes une plateforme sexiste. Si votre code tolère les suprémacistes blancs, vous êtes une plateforme qui soutient le suprémacisme blanc." 

    Ce que vous tolérez indique ce que vous êtes vraiment. Il ne saurait y avoir de meilleur conseil à donner à Mark Zuckerberg. 

    Et s'il souhaite vraiment assainir les interactions toxiques générées par sa plateforme, il faut lui rappeler que ce ne sont ni les utilisateurs, ni les intelligences artificielles qui ont la solution. La seule solution est d'assainir l'architecture de circulation des informations en limitant sa toxicité factuelle et "mécanique". Comme vient par exemple de le faire WhatsApp (racheté par Facebook en 2014) au sujet des Fake News en limitant le nombre de partages d'un message à 5 personnes (ou groupes de personnes) contre vingt précédemment. En apprenant la (bonne) nouvelle j'écrivais sur Twitter que c'était là en effet la seule solution efficace et probante mais qu'elle avait peu de chances d'être appliquée longtemps tant elle allait occasionner une baisse d'interaction qui pourrait s'avérer préjudiciable aux intérêts économiques de la plateforme hôte. <Mise à jour> Et il se confirme que c'est de toute façon loin d'être suffisant comme le prouve l'exemple des élections en Inde. </mise à jour>

    Si Facebook souhaite réellement devenir un média citoyen respectueux des droits des utilisateurs il doit commencer par assumer la charge pleine et entière de la régulation, ce que rend totalement impossible son modèle économique actuel. Il doit ensuite accepter de mettre son architecture technique au service de la fonction sociale et citoyenne qu'il indique vouloir assumer et cesser d'imaginer que l'inverse puisse être possible ou souhaitable. Il doit enfin cesser de s'abriter derrière l'individualisation des marges de tolérance de chacun pour se positionner clairement et de manière univoque sur ce qui est acceptable et ce qui ne l'est pas. 

    Mais - et ce n'est pas le moindre des problèmes auquel il devra faire face - même en admettant qu'il souhaite le faire, il est possible qu'il soit de toute façon déjà trop tard pour mettre en oeuvre ce programme. Et qu'il n'y ait pas d'autre solution ... que sa dissolution.

    Catégories: A la une

    Conseil d'Etat, un guide pour effectuer des recherches dans deux siècles d'archives

    Archimag - ven, 01/25/2019 - 11:50
  • La plus haute juridiction administrative française propose une porte d'entrée inédite sur l'histoire politique et juridique française.

    Le Conseil d'Etat vient de publier, en collaboration avec les Archives nationales, un Guide de recherche dans les archives du Conseil d'Etat. Cet ouvrage permet de retrouver les documents produits par les juridictions ou les commissions spéciales rattachées au Conseil d'Etat : Commission nationale de contrôle de la campagne en vue des élections présidentielles, Commission des sondages, Tribunal des conflits... Au total, ce sont près de deux siècles (1799-1995) de production documentaire qui sont couverts par cet ouvrage.

    [...] Lire la suite de cet article sur Archimag.com
  • Catégories: A la une

    Le PDF Day de Toulouse, le premier événement francophone sur le PDF, aura lieu le 4 avril

    Archimag - ven, 01/25/2019 - 11:14
  • Organisé par Orpalis, membre de la PDF Association, le PDF Day in France veut explorer et optimiser l’utilisation de ce format dans la gestion des documents numériques en entreprise. En tête d’affiche de cette conférence, Airbus, société phare de l’aéronautique basée à Toulouse, présentera une étude de cas.

    Depuis 2006, la PDF Association regroupe des membres de plus de 20 pays. Les journées du PDF, ou PDF Days, alternent entre l’Europe et les Etats-Unis. En 2018, les conférences ont eu lieu à Washington DC aux Etats-Unis et à Berlin en Allemagne. Celui de Toulouse en 2019 sera le premier en français.

    [...] Lire la suite de cet article sur Archimag.com
  • Catégories: A la une

    Infographie : Les meilleures progressions SEO de l’année 2018

    Abondance (Olivier Andrieu) - ven, 01/25/2019 - 08:37

    L'année 2018 a été chaude en termes d'événements SEO (updates, nouveautés, etc.). Cette infographie propose un classement des sites web qui ont le mieux tiré leur épingle du jeu sur les 12 derniers mois et qui ont connu la plus forte visibilité. Que du lourd... Notre infographie du vendredi est proposée aujourd'hui par le site […]

    L’article Infographie : Les meilleures progressions SEO de l’année 2018 est apparu en premier sur Abondance.

    Catégories: A la une

    Monoprix dématérialise ses catalogues papiers

    Archimag - jeu, 01/24/2019 - 14:35
  • L'enseigne de la grande distribution va supprimer la production d'environ 30 millions de catalogues et migrer sa publicité vers les supports numériques.

    Ils provoquent souvent le courroux des clients et font - plus rarement - leur joie. Les catalogues papiers déposés sans les boîtes aux lettres par Monoprix ne seront bientôt plus qu'un souvenir.

    L'enseigne de la grande distribution a décidé de mettre un terme à l'impression d'environ 30 millions d'unités correspondant à 2 400 tonnes de papier. Monoprix fait d'une pierre trois coups : elle réduit les coûts générés par l'impression du papier, elle soigne son empreinte écologique, et elle espère toucher un public urbain présent sur les terminaux numériques.

    [...] Lire la suite de cet article sur Archimag.com
  • Catégories: A la une

    Etudes SEO, AEO, Index Mobile First et Google News : la semaine SEO du 18 au 24 janvier 2019

    Abondance (Olivier Andrieu) - jeu, 01/24/2019 - 08:51

    Petit rappel sur l'actualité du SEO, du référencement naturel et des moteurs de recherche en France et dans le monde pour la semaine qui vient de s'écouler (du 18 au 24 janvier 2019)... La newsletter "Actu Moteurs" (hebdomadaire et gratuite) numéro 1048 de cette semaine a été envoyée le jeudi 24 janvier. Vous pouvez vous […]

    L’article Etudes SEO, AEO, Index Mobile First et Google News : la semaine SEO du 18 au 24 janvier 2019 est apparu en premier sur Abondance.

    Catégories: A la une

    Google donne des conseils pour mieux se référencer sur Google News

    Abondance (Olivier Andrieu) - jeu, 01/24/2019 - 08:12

    Danny Sullivan, dans le cadre de sa mission chez Google de transmission d'informations envers les webmasters, vient de publier un post listant un certain nombre de conseils afin de voir votre site mieux référencé et analysé dans Google Actualités. Des conseils basiques, certes, mais qui restent une piqûre de rappel non négligeable.... Danny Sullivan a […]

    L’article Google donne des conseils pour mieux se référencer sur Google News est apparu en premier sur Abondance.

    Catégories: A la une

    CDC Arkhinéo reçoit le label France Cybersecurity lors du Forum International de la Cybersécurité à Lille

    Archimag - mer, 01/23/2019 - 16:21
  • L’entreprise française CDC Arkhinéo, spécialisée dans l'archivage et la conservation à long terme des données électroniques, s’est vu récompensée par le label France Cybersecurity lors du Forum International de la Cybersécurité (FIC), ce mercredi 23 janvier. Ce sont ses solutions eIDAS sur la validation des signatures électroniques et la conservation de ces signatures qui lui ont valu cette récompense.

    Le forum s’est tenu à Lille ces 22 et 23 janvier au Grand Palais, et rassemblait des entreprises et agences publiques comme Enedis, Orange, Google ou le CNIL, ainsi que beaucoup de personnalités concernées par le domaine de la cybersécurité. Etaient présents notamment Florence Parly, ministre de la Défense, et Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur.

    Le premier forum lancé par la Gendarmerie Nationale s’est tenu en 2007. Il s’agit de la douzième édition cette année.

    [...] Lire la suite de cet article sur Archimag.com
  • Catégories: A la une